Comparaison de les niveaux 2 et 3 selon STANAG 6001

Niveau 2

Ecouté SLP 2

 

Niveau 2 – Compétence fonctionnelle

 

Comprend suffisamment pour suivre des conversations portant sur des questions professionnelles ou sociales courantes de la vie de tous les jours. Est en mesure de comprendre une conversation face à face avec un locuteur natif non habitué à converser avec des personnes qui ne sont pas des locuteurs natifs, à condition que l’échange s’effectue dans un dialecte courant, à un rythme normal, et avec des répétitions et des reformulations. Peut comprendre une grande variété de sujets concrets concernant, par exemple, des questions personnelles ou familiales, des questions d'intérêt public, personnel et général, ainsi que des questions professionnelles courantes, présentées sous forme de descriptions de personnes, de lieux et de choses, de même que des récits d'événements courants, passés et futurs. Capable de suivre les points essentiels de la discussion ou du discours dans son domaine particulier d’activité professionnelle. Peut ne pas reconnaître des registres de langue différents, mais est en mesure d’identifier des liaisons cohésives et des procédés syntaxiques dans un discours plus complexe. Peut suivre un discours au niveau du paragraphe, même quand celui-ci comporte énormément de détails factuels. Comprend seulement occasionnellement des mots et des expressions lorsque la conversation se déroule dans des conditions défavorables (par exemple lorsqu’elle est retransmise par des haut-parleurs à l’extérieur ou qu’elle est chargée d’émotion). Habituellement, comprend seulement le sens général de la langue parlée des médias ou de locuteurs natifs dans des situations exigeant la compréhension d’un langage spécialisé ou sophistiqué. Est en mesure de comprendre l'énoncé de faits. Peut comprendre les faits, mais non les subtilités du langage entourant les faits.

Parlant SLP 2

 

Niveau 2 – Compétence fonctionnelle

 

Est en mesure de communiquer dans des situations sociales et professionnelles de tous les jours. Dans un tel contexte, l’interlocuteur peut décrire des gens, des lieux et des choses ; peut raconter en détail, mais dans des paragraphes simples, des activités courantes, passées et futures ; peut relater des faits ; peut établir des comparaisons et des contrastes ; peut donner des instructions et des directives explicites ; peut poser des questions prévisibles et y répondre. Peut participer avec assurance à la plupart des conversations normales, à bâtons rompus, portant sur des sujets concrets comme les méthodes de travail, la famille, les antécédents et les intérêts personnels, les voyages, des événements courants. Est souvent en mesure d’entrer dans les détails dans le cas de situations quotidiennes courantes, par exemple sur le plan personnel ou en matière d’hébergement ; peut, par exemple, donner des directives compliquées, détaillées et exhaustives, et modifier, entre autres, des préparatifs prévus en vue d'un déplacement. Peut échanger avec un locuteur natif non habitué à converser avec des personnes qui ne sont pas des locuteurs natifs, à condition que le locuteur natif s’ajuste dans une certaine mesure. Peut combiner et relier des phrases de manière à tenir un discours de la longueur d’un paragraphe. Maîtrise généralement les structures simples et les principaux liens grammaticaux, mais utilise mal ou évite les structures plus complexes. Emploie le bon vocabulaire dans des conversations portant sur des sujets très courants, mais utilise des termes inhabituels ou imprécis dans d’autres circonstances. Commet parfois des erreurs de prononciation, de vocabulaire et de grammaire, qui déforment le sens des mots. Cependant, s’exprime généralement de façon appropriée à la situation, même s’il ne maîtrise pas toujours parfaitement la langue parlée.

Lecture SLP 2

 

Niveau 2 – Compétence fonctionnelle

 

Comprend suffisamment pour lire des documents authentiques simples traitant de sujets familiers. Peut lire des textes factuels clairs et concrets, pouvant comporter des descriptions de personnes, de lieux et de choses, ainsi que des narrations d’événements courants, passés et futurs. Il peut s’agir, entre autres, d’articles décrivant des événements souvent répétitifs, contenant des renseignements personnels, des annonces d'activités sociales, des lettres d’affaires courantes et des documents techniques simples destinés au lecteur moyen. Peut lire des textes authentiques non compliqués portant sur des sujets familiers, qui sont normalement présentés dans un ordre prévisible aidant le lecteur à comprendre. Peut cerner et comprendre les idées et les particularités principales dans des documents rédigés à l’intention d’un lecteur moyen et peut répondre à des questions factuelles relatives à ces documents. N’est pas en mesure de tirer des conclusions directement d’un texte ou de comprendre les subtilités du langage entourant des données factuelles. Peut aisément lire de la prose utilisée essentiellement dans le cadre de structures de phrases très courantes. Même si son vocabulaire actif n’est pas très étendu, il peut se servir d’indices contextuels ou de termes du monde réel pour comprendre des textes. Peut être lent à comprendre et ne pas saisir certains détails. Peut être capable de résumer, de trier et de relever de l’information précise dans des textes de plus haut niveau concernant son domaine particulier d’activité professionnelle, mais pas dans tous les cas et pas toujours de manière fiable.

Ecriture SLP 2

 

Niveau 2 – Compétence fonctionnelle

 

Peut rédiger de la correspondance simple concernant des questions personnelles et professionnelles courantes comme des notes de service, des rapports sommaires et des lettres personnelles portant sur des sujets de la vie de tous les jours. Peut citer des faits ; peut donner des instructions ; peut décrire des gens, des lieux et des choses ; peut relater des activités courantes, passées et futures, dans des paragraphes complets, mais simples. Peut combiner et relier des phrases de manière à obtenir un texte cohérent ; peut établir des contrastes entre les paragraphes et les relier les uns par rapport aux autres dans des rapports et de la correspondance. Les idées peuvent être plus ou moins structurées en fonction des points importants ou de l’ordre de déroulement exact des événements. Cependant, les liens entre les idées peuvent ne pas toujours être clairs, et les transitions sont parfois maladroites. Un lecteur dont c'est la langue maternelle, mais qui n'est pas habitué à lire des documents rédigés par une personne dont ce n'est pas la langue maternelle, peut comprendre ses écrits. Maîtrise généralement les structures grammaticales simples et très courantes, mais il maîtrise moins bien les plus complexes ou cherche à les éviter. Utilise un bon vocabulaire dans le cas de sujets très courants, en dépit de certaines circonlocutions. Commet des erreurs de grammaire, de vocabulaire, d’orthographe et de ponctuation, qui peuvent parfois déformer le sens des mots. Rédige, cependant, de façon généralement appropriée à la situation, même s’il ne maîtrise pas toujours parfaitement la langue écrite.

Niveau 3

Ecouté SLP 3

 

Niveau 3 – Compétence professionnelle

 

Est capable de comprendre la majorité des conversations formelles et informelles portant sur des questions pratiques, sociales et professionnelles, y compris sur des domaines d'intérêt et de compétence particuliers. Son interaction orale démontre qu’il est en mesure de suivre efficacement une conversation face à face se déroulant à un rythme normal et dans un dialecte courant clair. Fait preuve d’une compréhension nette du langage utilisé lors de réunions interactives, de « briefings » et d’autres formes de longs échanges, même s’ils portent sur des situations et des sujets non familiers. Peut suivre fidèlement les points essentiels de conversations entre des locuteurs natifs cultivés, des exposés sur des sujets généraux et dans des domaines de compétence particuliers, des conversations téléphoniques raisonnablement claires et des couvertures médiatiques. Comprend facilement différentes fonctions du langage, y compris la formulation d’hypothèses, l’appui d’opinions, l’énoncé et la défense de politiques, l’argumentation, la formulation d’objections et diverses formes de développement. Démontre qu’il comprend des concepts abstraits dans la discussion de sujets complexes (pouvant inclure l’économie, la culture, la science, la technologie), y compris dans son domaine d’activité professionnelle. Comprend des renseignements explicites ou implicites dans un message parlé. Peut généralement établir une distinction entre différents registres de langue et reconnaît souvent l’humour, les notes d’émotion et les subtilités du discours. A rarement besoin de demander qu’on répète, qu’on paraphrase ou qu’on explique. Peut, cependant, ne pas comprendre des locuteurs natifs s’ils parlent très rapidement ou utilisent du jargon, des régionalismes ou un dialecte.

Parlant SLP 3

 

Niveau 3 – Compétence professionnelle

 

Est en mesure de participer effectivement à la majorité des conversations formelles et informelles portant sur des questions pratiques, sociales et professionnelles. Peut discuter de domaines d'intérêt et de compétence particuliers avec beaucoup d’aisance. Maîtrise suffisamment la langue pour l’utiliser dans l’accomplissement de ses tâches professionnelles courantes, par exemple pour réfuter des objections, clarifier des points, justifier des décisions, relever des défis, appuyer des opinions et énoncer et défendre des politiques. Peut faire preuve de compétence linguistique lorsqu’il anime des réunions, donne des « briefings » ou d’autres exposés longs et approfondis et lorsqu’il formule des hypothèses et traite de situations et de sujets non familiers. Peut aisément obtenir des renseignements et une opinion éclairée de locuteurs natifs. Peut communiquer des concepts abstraits au cours de discussions portant sur des sujets complexes (pouvant inclure l’économie, la culture, la science, la technologie), y compris sur son domaine d’activité professionnelle. Tient de longs discours et transmet le message correctement et efficacement. Son utilisation des éléments structuraux est souple et raffinée. S’exprime facilement et de façon appropriée à la situation. Sans chercher ni ses mots ni ses phrases, peut parler la langue clairement et assez naturellement pour développer des concepts librement et faire facilement comprendre ses idées à des locuteurs natifs. Peut ne pas comprendre parfaitement quelques renvois culturels, proverbes et allusions, demême que le sens de certaines nuances et de certains idiomes, mais n’a aucune difficulté à poursuivre la conversation. Sa prononciation peut être de toute évidence étrangère. Peut commettre des erreurs dans l’utilisation de structures rares ou très complexes, caractéristiques d’un style ampoulé. Cependant, ses erreurs occasionnelles de prononciation, de grammaire ou de vocabulaire ne sont pas suffisamment graves pour déformer le sens des mots et gênent rarement un locuteur natif.

Lecture SLP 3

 

Niveau 3 – Compétence professionnelle

 

Est en mesure de lire et de comprendre presque complètement des documents authentiques traitant de sujets généraux et professionnels, y compris de questions qui ne lui sont pas familières. Fait preuve d’une aptitude à apprendre par la lecture. Sa compréhension n’est pas fonction du sujet abordé. Peut lire différents types de documents, notamment des communiqués, des éléments d’information et des éditoriaux parus dans les grands périodiques s’adressant à un public instruit, des documents de correspondance personnelle et professionnelle, des rapports et des documents traitant de domaines de compétence particuliers. Peut facilement comprendre diverses fonctions du langage comme la formulation d’hypothèses, l’appui d’opinions, l’argumentation, la clarification et diverses formes de développement. Comprend des concepts abstraits dans des textes portant sur des sujets complexes (pouvant inclure l’économie, la culture, la science, la technologie), ainsi que sur son domaine d’activité professionnelle. Est presque toujours en mesure d’interpréter des documents correctement, d’établir un lien entre les idées et de « lire entre les lignes » ou de comprendre de l’information implicite. Peut généralement faire une distinction entre les différents registres de langue et reconnaît souvent l’humour, les notes d’émotion et les subtilités du langage écrit. Fait rarement des erreurs dans l’interprétation de données manuscrites. Peut saisir l’essentiel dans des textes sophistiqués, de très haut niveau, mais peut ne pas être en mesure d’en déceler toutes les nuances. Ne réussit pas toujours à comprendre parfaitement les textes dont la structure est complexe et inhabituelle, qui renferment des idiomes rares ou qui sont rédigés dans une langue exigeant un niveau de connaissances culturelles élevé. Peut lire un peu plus lentement qu’un lecteur dont c’est la langue maternelle.

Ecriture SLP 3

 

Niveau 3 – Compétence professionnelle

 

Peut rédiger de la correspondance et des documents formels et informels portant sur des questions pratiques, sociales et professionnelles. Peut rédiger avec beaucoup d’aisance des documents traitant de domaines de compétence particuliers. Peut utiliser le langage écrit pour rédiger une argumentation, une analyse, une hypothèse ou une longue explication, une narration et une description de la longueur d’un essai. Peut transmettre par écrit des concepts abstraits sur des sujets complexes (pouvant inclure l’économie, la culture, la science, la technologie), ainsi que sur son domaine d’activité professionnelle. Ses techniques de structure de longs textes peuvent sembler un peu étrangères à des lecteurs dont c’est la langue maternelle, mais le sens y est. Le lien entre les idées et leur développement est clair, et les points importants se succèdent de façon cohérente, répondant à l’objet du texte. Les transitions sont généralement heureuses. Maîtrise suffisamment bien la structure, le vocabulaire, l’orthographe et la ponctuation pour transmettre le message avec exactitude. Fait occasionnellement des erreurs, mais elles ne nuisent en rien à la compréhension du texte et distraient rarement le lecteur. Son style de rédaction, même s’il peut paraître étranger, est adapté à la situation. Une certaine révision est requise lorsqu’un document doit satisfaire entièrement aux attentes de lecteurs de langue maternelle.

© 2015 por TED SPAIN 2014, S.L. Creado con Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now